Les artistes

    Wurth Xavier

    On retrouve les origines des Wirth au XVIIIe siècle en Allemagne à Bühl. Cette famille de chapelier serait venue s’installer à Luxembourg où Wirth fut transformé en Wurth.

    Le père, chirurgien à Liège, aurait bien vu son fils exercer le même métier que lui. Mais Xavier est un artiste dans l'âme. En toute logique, il suit une formation à l’académie (1889-1893). Elève d’Adrien DE WITTE et d’Emile BERCHMANS, il en sort avec les plus hautes distinctions (3 médailles).

    Il quitte alors le foyer et épouse la femme de chambre. Le couple vit de petites besognes. L’épouse organise et gère les expositions. Le succès grandit. Xavier expose notamment au Cercle des Beaux-Arts de Liège et ce, pendant plus de 40 ans.

    Xavier Wurth a interprété avec charme, douceur et poésie la légèreté de nos paysages, rivières et ruisseaux condruziens et ardennais. Lembrée, Amblève, Ourthe ; « Nul mieux que lui n'a dit le poème frais et clair du Néblon, la chanson guillerette du Ninglinspo, tous les refrains des "rus" et des "ris" limpides, cristallins, écumants, pétulants, de notre Ardenne. » — Jules Bosmant

    De 1921 à 1932, il enseigne le dessin à l’Académie. Il influence notablement le peintre Léon Sougné de Barvaux-sur-Ourthe (1895-1964), mais son élève le plus marquant est Paul Lepage (Anvers, 1869-La Hulpe, 1958), actif surtout dans la région de Remouchamps.

    Heureux sont celles et ceux qui, grâce à une de ses toiles en leur intérieur, peuvent encore aujourd’hui entendre le doux clapotis de nos sources et vallons.

    39 ans
    d’expérience
    + de 200
    expositions
    4000
    œuvres vendues
    Diffusion
    internationale
    des tableaux