Jacques Goijen

    L'écrivain

    Le Maître de céans


    ... La réussite de cette oeuvre bourrée d'énergie est assurée par une scène de chasse sur la terre d'enfance retrouvée, et l'on comprend enfin, grâce à un cerf abattu, qu'il existe entre l'homme et l'animal une complicité fondamentale, remontée du fond des âges, et qui va bien au delà du seul plaisir de tuer une proie. C'est presque un acte mystique, au cours de cette scène où le chasseur va s'identifier à l'animal ensanglanté.
    L'émotion de Jack est à son comble. De tous côtés, on entend pétarader les fusils. La "nature" participe non à ce qu'on pourrait appeler un carnage, mais à une loi plus subtile qui unit les hommes à leur milieu. Les arbres, la forêt, les nuages, les odeurs, le moindre bruit transforment cette partie de chasse en un vaste brassage ui relie ce que la vie a de plus mystérieux, les éléments du ciel et de la terre, en une unité qui n'est pas anthhropomorphhique mais globale ...

    Jean Carrière
    Auteur de l'Epervier de Maheux
    Goncourt 1972




    • Commentaire Jean-Pierre Gonay
    • Commentaire Christian Fouarge
    • Commentaire Pol Rousseau
    • Commentaire CDB
    • Commentaire CP.
    • Commentaire Pierre Rivas
    • Commentaire Maurice Pirotte
    • Commentaire Eliane Pironnet
    • Commentaire Albert Moxhet
    • Commentaire Henri Massange
    • Commentaire P. Legisa

    Calydon le sanglier


    En 1989, Jacque Goijen a publié son premier roman "Chasses d'Ardennes". Deux autres ont suivi, "Communions Ardennaises" et "Le Maîtres de céans" où l'Ardenne, l'art et la chasse jouent un grand rôle.
    Voici son quatrième roman "Calydon le sanglier" inspiré par sa passion pour la chasse et la nature dans les Cévennes, sa patrie d'adoption. La nature s'avérait un havre. Aussi loin que portait le regard de Méléagre; des collines verdoyantes, une exubérance végétale surgissant dans le chaos des roches résiduelles des entrailles des forces telluriques, vestiges de la colère de la terre mère, où Calydon et les siens trouvaient refuge depuis des temps immémoriaux.



    • Commentaire Francine Louvigny
    • Commentaire Laurence Guntz

    39 ans
    d’expérience
    + de 200
    expositions
    4000
    œuvres vendues
    Diffusion
    internationale
    des tableaux